Articles taggés avec ‘tables’

Carnet Gourmand Charentes-Maritime

Jeudi 8 août 2013

Plutôt que de répéter les échos de mes spectacles de Toute la Culture, cet été j’avais pris la décision de décrire les coulisses gourmands des Festivals parcourus. La tournée de juillet est passée par la Rochelle, Saintes et Royan avec quelques très très belles découvertes pour nos papilles.

La Rochelle et alentours

Nous y avons passé une jolie semaine, pour les Francos et pour sillonner la région à le recherche de festival et même, un jour, d’une plage sur l’île de Ré!

Le p’tit bleu, le must pour le déjeuner.
Food-truck en forme de bateau installé sur le port, non loin du point de ralliement des bateaux qui vous emmènent à l’ïle d’Aix, de Ré ou d’Oléron, « Le p’tit bleu » est tout ce dont vous rêvez quand vous arrivez près de l’Atlantique sous un rayon de soleil. A peine relevés de citron et d’épines de pain, des fruits de mer et des sardines d’une fraîcheur à toute épreuve vous attendent. Mention spéciale pour les moules maison, divinement cuites en papilotte et pour les langoustines. Les calamars ne sont pas gras du tout, quant aux sardines, elles sont à tomber. A arroser d’un verre de vin blanc des Charentes. Le tout à consommer sans façons, couverts en platiques mais néanmoins assis, sur des tables et chaises blanches, pour un prix raisonnable : 6 à 7 euros le plat et 2,40 euros le verre de vin. Le petit plus ? En saison, le p’tit bleu a un service continu Pour peu que vous déclaiez vos horaires et mangiez en milieu d’après-midi, c’est (presque) un havre de paix.

Les Flots de Chatelaillon, l’option pour un dîner raffiné sur la plage
La plage digne de ce nom proche de La Rochelle (20 min de voiture/ 40 min de vélo), c’est Chatelaillon. Sable fin, Casino, Thalasso et vraie vie de villégiature. Avec vue sur mer l’hôtel –restaurant « Les flots » propose un menu à 28 euros (entrée + plat + fromage + dessert) à tomber : pas d’étoile, mais raffinement, bonnes portions et poisson frais sont au-rendez-vous de ce délicieux et romantique restaurant. Les légumes du Sud-Ouest bien travaillés, les petits pistolets de pain croquant et les algues d’accompagnement à peines snackées sont aussi à signaler. Le plateau des fromages, avec les chèvres locaux, est à tomber, tandis que les desserts, plus classiques, peuvent un peu alourdir le repas.

Saintes, la romaine

La découverte du festival de Saintes a été un des moments phares du voyage, les concerts d’excellente qualité ont lieu dans l’abbaye, un peu excentrée par rapport à la ville et entre deux concerts, nous avons pu découvrir les vestiges romains bien agencé de cette charmante localité.

Les saveurs de l’abbaye, un repas goûteux avant Monteverdi
Avant les concerts, le petit restaurant “Les saveurs de l’Abbaye” est aux pieds de l’église, calme et propose un menu pas ma du tout entrée + plat ou plat + dessert (18 euros) dès 18h00 afin de voir les concerts avec les papilles qui dansent quand même un peu…

Autour de Royan
Sur la route du festival « Un violon sur le sable », le concert ne commençant qu’à la nuit tombée, nous sommes partis à la découverte de cette grande table (étoilée) dans un petit village près de Royan.

L’aquarelle à Breuillet, étoilé et raffiné
Le contexte de vue sur les champs et le drôle de boutique hôtel assez laid, avec meubles très « ibis » était un peu étrange, les couverts assez biscornus, mais nous avons mangé notre meilleure viande crue du séjour  ç l’Aquarelle, et un dessert aux myrtilles absolument fou : les baies sortaient d’un grand cube bleu à la Yves Klein. Une très jolie soirée riche en saveurs très raffinées.

La suite du mois de juillet s’est passé entre Avignon et Saint Tropez, avec une ou deux bonnes adresses, surtout du côté d’Avignon, où j’ai vécu mon premier festival…