Articles taggés avec ‘lethem’

une semaine de vie parisienne

Samedi 15 janvier 2011

Il paraît que mettre la copie de mes articles pour toutelaculture.com ici n’est pas bon pour le référencement. Et à dire vrai, cela tourne à un tel rythme que je n’ai plus le temps.
Je vais donc joindre les liens et le cas échéant un petit commentaire.

Cette semaine donc :
Un coup de cœur théâtre et la rencontre d’un grand auteur, Pierre Notte : la bonne surprise de la semaine et ma favorite des 5 pièces que j’ai vues cette semaine. Ici.

Un auteur que j’ai découvert en VO à New York et qui m’a complétement bluffée et rendue nostalgique de cette ville. J’ai été accrochée aux 500 pages du roman toute la semaine, on ne pouvait pas m’adresser la parole dans le métro. Ici. Ça va être dur de passer à la chronique suivante…

Dans les superbes productions d’opéra de chambre de l’athénée, découverte d’une série de Lieder superbes de Janacek : ici.

60 ans de Johannesburg dans l’objectif de David Goldblatt à la Fondation Henri Cartier-Bresson : ici.

déception de la semaine : Le Novarina à l’Odéon, alors que l'”Acte inconnu” m’avait bouleversée et qu’il m’avait fallu trois semaines pour digérer avant l’article, “Le Vrai sang” m’a semblé aller nulle part.

Après trois semaines de mauvais  films indé roumains, c’est un blockbuster qui m’a rendu le sourire et le goût du grand écran : Morning Glory, avec un Harrisson Ford irrésistible.(Sortie le 6 avril, chronique à venir).

Sinon soirée folle pour le nouvel an russe à l’arc : caviar à la petite cuiller et (beaucoup trop) de grey goose. Hommes beaux. Bling  bling et vulgarité assumée, chouette soirée de filles, jeudi 13.

déception et colère et crise d’angoisse à l’affreuse soirée punk du 104. Me suis abstenue de live report mais ai pondu un superbe status facebok : “Nuit du punk au 104 : ambiance macabre, odeur de saucisses ignobles, musique pisseuse, masse de gens ivres faussement lookes, suite de fausses bonnes idées, la queue pour tout, même acheter une bière. Manque total de classe, de vie et de bon sens. et après on s etonne que le 104 coule dans l eau poisseuse ou des individus en slip noirs et hirsutes sont entrain de chopper la crève.”

Enfin, 45 copies corrigée et critique du dernier Tony Judt publié chez Eho en piste pour le site d’histoire de scpo.